Sport UPMC

Notre engagement pour l'excellence

Jean-Paul Méteau : la meilleure façon de marcher !

Posted by Alexandre Pinedjian On juillet - 7 - 2011

 

Jean-Paul Méteau lors de la "François 1er"

Jean-Paul Méteau lors de la "François 1er"

Jean-Paul Méteau, membre du service sécurité incendie de l’UPMC a remporté la François 1er, une épreuve de marche de fond de 300 kilomètres entre Paris et Colmar qui a eu lieu du 22 au 25 juin 2011, course à laquelle il n’avait pas participé depuis 1995.

Relever ce nouveau défi lui a permis de prouver une fois de plus la force de son expérience dans une épreuve qui demande d’aller au-delà de ses limites.  Car c’est bien de cela dont il est question. S’aligner au départ de la François 1er nécessite certes beaucoup d’entraînement, 5 heures par jour, 150 kilomètres par semaine dans les mois qui la précèdent mais c’est surtout le mental qui compte, le dépassement de soi.

Tout commence à Paris par un prologue de 5 kilomètres. Jean-Paul Méteau profite du moment pour jauger ses concurrents car l’épreuve compte aussi sa part de stratégie. Puis il faut franchir une première étape de 20 kilomètres entre Neuilly sur Marne et Saint-Thibault. La troisième étape représente la plus grosse difficulté, 210 kilomètres entre Vitry-le-François et Baccarat, soit 29 heures de marche, que Jean-Paul effectue sans s’arrêter contrairement à son concurrent, Daniel Grados, lui aussi affecté par des ampoules. Il arrive à Baccarat dans la douleur mais est récompensé par l’obtention du maillot jaune. Seulement, l’étape l’a particulièrement affaibli. C’est soutenu par son équipe qu’il se hisse difficilement sur le podium. Les pieds très abîmés, victime d’hypoglycémie puis d’hypothermie et d’une tendinite au mollet gauche, il sait qu’il ne pourra peut-être pas repartir le lendemain. Pourtant, après des soins et quelques heures de sommeil à peine, le voici de nouveau en course, poussé par une force mentale hors du commun qui l’aidera à dépasser le col du Bonhomme, un véritable calvaire avec des pentes de 15 à 22%. Au départ de cette dernière épreuve, Jean-Paul sait qu’il a 35 minutes d’avance sur son principal concurrent. Il décide de profiter de cette marge pour ménager ses efforts et être sûr de pouvoir terminer la course.

Avec un chrono de 40 heures, 4 minutes et 38 secondes, Jean-Paul Méteau, 59 ans et dossard… 59, prend la première place du classement avec plus d’une demi-heure d’avance sur son concurrent le plus sérieux, Daniel Grados. Sur 19 sportifs sélectionnés pour l’épreuve et 13 sur la ligne de départ, seulement 5 finiront la François 1er. Il aura marché à plus de 7 km/h de moyenne !…

Félicitations à Jean-Paul pour cet exploit sportif !

  »La marche individuelle est un sport que l’on pratique en équipe. Je remercie toute l’équipe accompagnatrice, ainsi que mes sponsors : l’UPMC (et mes collègues qui me remplacent le week-end), Big-Mat, Pillaud, Tryba, l’A.S.C.F et Léon-Yves Bohain, et Akiléine, organisateur de l’édition 2011″- Jean-Paul Méteau.

Sophie Conreur

Laisser une réponse