Sport UPMC

Notre engagement pour l'excellence

Vendredi 25 mai, les volleyeurs et volleyeuses de l’UPMC ont été reçus à la Mairie de Paris afin d’être récompensés pour leurs excellents résultats sportifs de cette année universitaire 2011/2012.

Les filles de l’équipe 2 sont championnes d’académie et ne se sont pas qualifiées aux championnats de France nationale 2 , battues par l’université de Caen en match de barrage.

Les garçons de l’équipe 1 sont également champions d’académie et n’ont pas franchi le stade des 1/8ème de finale des championnats de France, se faisant sortir juste avant les phases finales par l’équipe de l’université de Nantes (qui finit médaille de bronze).

Enfin, les garçons de l’équipe 6 terminent champions du niveau Honneur. Cette équipe, qui s’est formée en début d’année, constituée de joueurs n’ayant jamais joué en compétition, a réussi à progresser au fil de l’année tant au niveau du jeu collectif que de la technique individuelle de chacun de ses joueurs qui, en plus de faire les entrainements de l’AS, suivaient aussi les cours de volley du DAPS des lundis et mardis midi.

On se souvient du 1er match de l’équipe 6 au mois de novembre dernier.

L’année universitaire de volley se termine lundi 4 juin pour les joueurs de l’AS. La saison a été une nouvelle fois une réussite avec 11 équipes (4 féminines et 7 masculines) engagées en championnat et  118 licenciés (42 filles et 72 garçons) . L’AS a aussi participé à différents tournois universitaires: 3 tournois de 4×4, tournoi des AS organisé par Paris 4, Biche volley organisé par Paris 2, TOSS à Supelec. Certains joueurs ont organisé des journées crêpes et financé ainsi, leur stage de beach-volley qui se déroulera fin juin sur les plages de La Baule.

Vous pourrez rejoindre le groupe de volleyeurs et volleyeuses de l’AS l’année prochaine, que vous soyez débutants (comme l’équipe 6) ou joueurs confirmés (comme l’équipe 1), vous trouverez votre place dans l’une de nos équipes. Les entrainements reprendront en septembre prochain.

bonnes vacances à toutes et à tous.

Laisser une réponse